Mon marronnier 2015

Voilà ça y est, 2015 ça se termine demain. Et si je veux vraiment faire partie de la grande famille des bloggeurs, il ne me reste que très peu de temps pour finaliser l'exercice imposé qu'est le top des trucs sortis dans l'année.

Comme je n'ai pas que ça à faire non plus ça va aller vite. Sur le plan comptable j'ai vu quarante-quatre films sortis cette année, joué à quatre jeux vidéos, vu une dizaine de séries cette saison, lu trois ou quatre BD publiées en 2015 mais aucun bouquin (paru dans l'année). Donc on va surtout parler cinéma, et autant prévenir tout de suite, les catégories ont été pensées pour que It Follows ressorte comme le meilleur film de l'année.

 

Meilleur film 

Avec la participation de l'Organisme de Prévention des MST

Donc comme annoncé, aucun suspense, le meilleur film de 2015 selon moi-même est It Follows, pour son ambiance, sa photo, ainsi que pour le sous-texte sur la fatalité/mort/maladie implacable mais supportable dès lors qu'on partage le fardeau. Ce n'est pas un thème qui me touche personnellement mais l'alchimie qui résulte de tous ces éléments a totalement fonctionné.

L'autre mérite de It Follows est de mettre à l'épreuve ta foi en ce film lorsque tu racontes le pitch à tes potes et dois ensuite leur expliquer pourquoi c'est bien, pendant qu'ils rigolent comme des cons.

It Follows

Crimson Peak

Mad Max Fury Road

The Voices

Film le plus joli à regarder 

Avec la participation de Technicolor

J'ai une attirance particulière pour les films avec une identité visuelle marquée. Et Crimson Peak avait des plans vraiments chouettes, après, les goûts et les couleurs tout ça ...

It Follows

Crimson Peak

Mad Max Fury Road

The Walk

 

Pire film 

Avec la participation de Simon Kinberg

Le choix à été très dur mais objectivement il m'est difficile d'attribuer ce trophée à un autre que Les Fant4stiques. J'ai donc créé un prix spécial, juste après, pour défoncer Jurassic World comme il le mérite.

Jurassic World

Knock Knock

Les Fant4stiques

Avengers : Age of Ultron

 

Meilleur Legacyquel 

Avec la participation des Amis des Néologismes Foireux. 

Après avoir passé des mois à débattre pour savoir si Jurassic World était une suite ou un reboot, il a fallu que Star Wars fasse à peu près la même chose pour que quelqu'un invente une dénomination spécifique. Voici donc la catégorie des meilleurs films qui reprennent une licence pour l'adapter à une nouvelle génération de spectateurs, sans trop s'emmerder avec ce qui a été fait avant, ni revendiquer pleinement le statut de reboot pour ne froisser personne. (Pour que les choses soient bien claires, recevoir ce trophée n'est pas quelque chose de positif)

Et à ce jeu là Jurassic World est imbattable tellement il se fout la gueule du monde à tous les points de vue. Il accumule les clins d'oeils de fan-service tout en chiant sur la continuité diégétique et thématique des précédents films. Il dénonce le placement de produit mais en abuse. Ou bien encore il débunke les critiques qu'on peut lui faire en les faisant formuler par ses propres personnages, pour mieux botter en touche.

Mad Max Fury Road

Star Wars : Le réveil de la Force

Jurassic World

Meilleur cul entre deux chaises

Avec la participation de je-sais-pas-qui

Est-ce que c'était génial ou minable ? Une question récurrente cette année, dont le point d'orgue va à The Visit. Les facepalm pendant le visionnage, et la déception face au twist ont fait place à un questionnement a posteriori. Et si tout avait été calculé ? Et si Shyamalan, sûr de nos attentes d'un film qui fait semblant d'être inquiétant pour basculer dans la fable gentillette par un malicieux changement de point de vue, avait décidé de faire l'inverse : un film un peu con qui n'inquiète personne parce qu'on attend le twist qui expliquera qu'en fait tout va bien, jusqu'à ce que ledit twist se produise, moins malin que d'habitude mais qui nous ouvre les yeux sur le fait que cette fois il y a vraiment un problème et qu'on aurait dû s'inquiéter. Et de ce point de vue là, c'est une réussite. 

Star Wars : Le réveil de la Force

A la poursuite de demain

Jupiter : le destin de l'univers

The Visit

 

Meilleur film que je n'ai pas pu voir 

Avec la participation de Gaumont-Pathé.

Principalement parce que l'exploitant chez qui j'ai un pass illimité n'a pas daigné les programmer à côté de chez moi (c'est à dire, dans une ville de 300 000 habitants). Cette catégorie est la première de la soirée à aboutir à un ex-aequo, étant donné que je n'ai aucun moyen de départager les nommés.

La Isla Minima

Avril et le monde truqué

Citizen Four

  

Meilleur combat contre une créature maléfique dans une piscine 

Avec la participation de Chair de Poule

Je vous ai dit que je voulais faire gagner It Follows ?

It Follows

Knock Knock (OK c'est dans une douche, et pas vraiment un combat, mais il me fallait un deuxième nommé)

Meilleure série 

Avec la participation de Kickass.to

Sous réserve que les trois épisodes qui me restent à voir ne soient pas tout pourris, le trophée va à Jessica Jones. D'autres expliquent mieux que moi en quoi le traitement de la problématique du harcèlement est brillant. Le faire par le prisme d'un super-pouvoir pour proposer une vraie histoir d'affrontement héros/villain, jamais prévisible et avec de bons climax dignes du genre est une vraie réussite. Petite inquiétude avec l'épisode 10 qui lance des pistes un peu trop marveliennes par rapport au reste de la série (un antivirus pour contrer Kilgrave, le programme médico-militaire auquel semble affilié Simpson ...). C'est déjà ce qui avait ruiné Daredevil en un seul épisode. 

Mr Robot

Occupied

Jessica Jones 

Daredevil

Meilleur foutage de gueule sériel 

Avec la participation de l'Association Française des Haters de LOST (dont je suis président d'honneur)

Cette catégorie récompense les séries qui te vendent un univers, un ton et un pitch avec juste ce qu'il faut de trucs mystérieux, avant de verser en milieu de saison dans le totalement WTF. Et en la matière, Jordskott se pose là. Ça démarre comme un épisode X-Files par des disparitions d'enfants dans des circonstances étranges ,et ça se termine dans Once Upon A Time avec des fées, des gens qui se transforment en arbres et une créature de la rivière qui rétablit l'équilibre de la forêt magique. Y'a un putain de souci avec ces séries fantasy/fantastique qui n'assument pas ce qu'elles sont et se font passer pour autre chose le temps d'appâter le chaland. On ne maudira jamais assez LOST pour avoir initié cette arnaque. 

Wayward Pines

Jordskott

Meilleur jeu vidéo de 2015 parmi les cinq auxquels j'ai joué 

Avec la participation de Sens Critique

Je joue pas mal aux jeux vidéos, mais seulement quand ils coûtent 2.49€ sur Steam. Je sais, c'est pas très bien mais tant pis. Du coup y'en a pas beaucoup qui sont sortis dans l'année. Le trophée va donc un peu par défaut à Life Is Strange pour lequel j'ai cassé ma tirelire suite aux bonnes critiques des premiers épisodes. Les trois premiers sont effectivement très cools, niveau ambiance et empathie. Les deux derniers partent un peu en sucette mystico-cosmique, tant au niveau de l'histoire que du gameplay, il en résulte une certaine distanciation qui brise un peu l'identification. 

Grow Home 

Life is strange

Lara Croft GO 

Lego Jurassic World (autopromo: j'en ai réalisé le test ici)

Agar.io

Du coup, meilleur jeu de 2010-2014 auquel j'ai joué en 2015 

Avec la participation des soldes Steam

Coup de coeur pour L.A Noire. La mécanique d'enquête n'est pas transcendante mais l'implication du joueur dans l'histoire globale est une vraie réussite. Les pressions pour clore une affaire alors qu'on pressent qu'aucun de nos suspects n'est le coupable (et qu'il va falloir choisir quel innocent mérite d'être condamné) restent comme de grands moments d'empathie pour le personnage.

Par ailleurs Minecraft reste une valeur sûre depuis cinq ans, très chouette à redécouvrir avec un enfant. Et Guns of Icarus reste mon petit plaisir hebdomadaire en multi coop. 

Mass Effect 3 (2012)

80 Days (2014)

S.T.A.L.K.E.R. : Call of Pripyat (2010)

Minecraft (2009)

L.A Noire (2011)

Sunless Sea (2014)

 

Bonus : Meilleur podcast

Avec la participation de l'Amicale des bénéficiaires d'un non-lieu dans une affaire de conflit d'intérêts 

Oh nous avons un ex-aequo ! Impossible de départager Pour une poignée de dés, excellent podcast de jeu de rôle, très propre formellement et au scénario captivant, et Le podcast de JP.fr, fait à l'arrache, sur un sujet qui n'intéresse personne et dont je suis l'un des animateurs. 

Pour une poignée de dés

Le podcast de Jurassic-Park.fr

La Fucking Kermesse

C'est cool ! C'est quoi ?

 

 A l'année prochaine ! 

Dans la même rubrique :

Commentaires :

Piouf


Hello ! Ravi que notre podcast t\'ai autant plu :) Un petit service cependant si tu as une seconde, pourrais tu remplacer le lien podcloud par le lien direct vers le site http://p1pdd.com stp ? C\'est mieux pour notre référencement :p Merci ! Piouf