Prémonitions pour 2017

A quelques jours près j'ai raté l'occasion de faire mes tops de 2016. Du coup plutôt que de ressasser le passé j'ai décidé de me tourner vers l'avenir. J'ai regardé un peu ce que Nostradamus a prévu pour 2017, il y a des trucs assez édifiants. 

Encore plein de Annual Franchise Movies

Toustes annuitees ils s'en viennent

Sous loup ou de part les astres

Gâtent bourse & jugeote

De ceux qui s'en engouent

L'auteur mentionne ici les franchises qui sortent un film par an (ciblant particulièrement les héros masqués et les histoires qui se déroulent dans les étoiles). Il déplore que ces oeuvres retirent aux fans leur argent et leur sens critique.

Une vision assurément pertinente de la part de Nostradamus car sortiront cette année encore une longue série de "Annual Franchise Movie" :

Annual Fast&Furious Movie #8

Annual Spider-Man Movie #6

Annual Star Wars Movie #9

Annual Marvel Movie #14

Annual Marvel Movie #15

Annual Marvel Movie #16

Annual Universal Monster Movie #1

Je te vois Spider-Man Homecoming, tu triches, tu es nominé deux fois.

Je suis néanmoins curieux de ce que pourrait donner Thor Ragnarok avec Taika Waititi aux commandes. Sans doute le Marvel le plus intrigant depuis Les Gardiens de la Galaxie (qui au final était nul quand même).

 
Une certaine idée de l'enfer, par Nostradamus

Des development-drama

Sous pétulant climat des bois sacrés

Gestation n'est point de repos

Quand possédant n'aspire qu'au lucre

Se rebiffe l'artiste ou tire révérence

Tant que Jurassic World 2 ne sera pas sorti je me demanderai ce que Juan Antonio Bayona est allé faire dans ce projet et à m'attendrai à moitié à ce qu'il claque la porte du jour au lendemain. Les Star Wars restent des valeurs sûres, entre la volonté disneyenne de couper tout ce qui dépasse et la propension des fans à monter en épingle la moindre décision de production. Enfin la communication de Ben Affleck autour de son Batman semble pour le moins hasardeuse et ses choix assez douteux, cumulé aux précédents ratages de DC ça peut péter à tout moment. 

 

  

Des adaptation foirées

Cry sera grand par l'initié

Lors escris & gravures s'animeront 

Occis sera le respect 

 Et perdu tout intérêt

Même si ça sent le prétexte foireux pour faire n'importe quoi (comme un truc young-adult dans lequel le pistolero est un side-kick), La Tour Sombre se positionne officiellement comme la suite des livres. Et sur cette base on ne peut pas lui reprocher grand chose pour le moment. La prophétie concerne donc Seuls (Valerian aussi ça a l'air bien naze mais honnêtement je ne connais pas le matériau d'origine), en remplaçant les enfants par des ados le film perd non seulement tout l'intérêt de l'idée de base mais devra aussi adapter beaucoup de choses pour ne pas sombrer dans le ridicule.

Ce qui fait la force de Seuls c'est que les héros, âgés de 5 à 12 ans et livrés à eux-mêmes, ne sont jamais ménagés. Sous l'apparence inoffensive d'un dessin en ligne claire, la BD est sombre et violente dans ses propos et ses actes. La bande-annonce, elle, semble au contraire afficher sa sombritude, pour mieux être inoffensive sur le fond ? Pour des enfants, perdre papa et maman représente sans doute la peur ultime, pour des ados c'est le pied. Rien que sur ce point les enjeux ne seront pas les mêmes.

Et tout ne pourra pas être adapté. Régler un différend en faisant la course dans le bassin d'un requin, ça ne peut pas sérieusement fonctionner avec deux grands gaillards de 17 ans. Et qu'un ado déguisé puisse passer, aux yeux d'enfants, pour un boogeyman implacable et invulnérable, mais il se ferait démonter en 2-2 face à des gens de son âge. Du fait du changement d'âge des héros, beaucoup de chose brillantes dans la BD ne pourront pas fonctionner dans le film. Et paradoxalement, sous couvert d'unt traitement plus adulte, certaines scènes "crues" qui pouvaient passer dans la BD du fait de la distanciation liée à l'enfance, devront sans doute être édulcorées pour que ça passe avec des ados. 

Au final, le film Seuls devrait être assez proche au niveau thématique d'un film sorti il y a deux ans, qui racontait les pérégination de quelques ados se réveillant un matin dans leur internat pour se rendre compte que les adultes ne sont plus là. Ça s'appelait ... Alone ... 


Pour l'affiche par contre ils ont pompé ailleurs.

 

Une adaptation réussie

Tous par deça ondoient

Vint & sept lors reviendra

Le Grigou d'enfançon repait

Oeuvre du roy parachevera

La sortie de Cary Fukunaga avait un peu jeté le seum sur le projet It et je fus semble-t-il un des rares satisfaits de sa reprise en main par Andy Muschietti avant d'être dubitatif face au choix de l'interprète de Pennywise et de retourner de nouveau ma veste devant les premières photos du clown. Aujourd'hui le tournage est terminé, on ne sait pas qui joue dedans à part une bande de gamins inconnus et j'ai laissé tomber après une centaine de pages ma re-re-lecture du dyptique de Stephen King, mais ce film va être monstrueux.

Allez, s'il vous plait, faites-en un truc bien.

 

 

Chris Pratt jouera un connard misogyne dans le rôle du héros sympathique et fun

Cestuy là qui conquit 

Quatre ophides et rousse maistre

Sans relache imposera

Hardiesse et avanie

Il est loin le temps de Her et son personnage de meilleur pote fondamentalement gentil et bienveillant. Avec Guardians of The Galaxy, Jurassic World et Passengers, Pratt est devenu le stéréotype du playboy beauf, l'égérie des beta-uprisers et le roi de l'oppression machiste (tout de suite les grands mots). A ce titre, les idées sous-tendues par le comportement de son personnage dans le récent Passengers sont particulièrement lamentables. Heureusement il semble qu'il n'ait qu'un seul film de prévu cette année.


"Je suis tout seul, c'est trop injuste. J'ai le droit à une femme, je vais en choisir une au rayon surgelés."

 

 

Une série va enfin se bouger le cul après une saison inutile

De l'ennuy d'un cycle

Dont barbus carroyés s'enjaillèrent 

Naitra le suivant 

Force plus exaltant

 

Mr. Robot et Westworld ont consacré avec plus ou moins de réussite (une grosse partie de) leur saison 2016 à la mise en place d'un twist purement formel et en ont oublié de nous raconter quelque chose. Vu comment l'esbrouffe était éventée dès le milieu de saison je vois mal Westworld retenter le coup une deuxième fois, on devrait donc enfin assister à l'émancipation de cow-boys robots dans un parc d'attraction. Pour Mr Robot je suis moins optimiste, Sam Esmail semble beaucoup plus intéressé par nous expliquer ce qui se passe dans l'esprit malade de son héros que par raconter la suite de la révolution déclenchée par le groupe de hacker.


T'es chiant quand t'es buggé Bernard

 

On aura régulièrement des nouvelles de Beyond Good and Evil 2

A l'abry en sa coquille

Des courants la perle est l'esclave

On ne brise point le binôme

Arbres à came à gogo

Même si ce n'est qu'une lamentable manoeuvre pour jouer la carte des gentils artisans du jeu vidéo qui vont se faire bouffer par Bolloré. Après The Last Guardian, manque plus qu'un Operation Genesis 2 et je pourrai crever tranquille.

 

Dans la même rubrique :

Commentaires :