Social Justice Papa #2 : Wonder Woman

Social Justice Papa : Un jour je suis devenu Papa et les films ont changé, à moins que ce ne soit ma façon de les voir.

J'ai longtemps hésité à emmener ma fille voir Wonder Woman au cinéma. J'ai finalement opté pour y aller seul, me faire une idée, et y retourner plus tard avec elle si ça me semblait adapté.

Et je n'y suis pas retourné. Au delà de tous les défauts formels, techniques, scénaristiques du film, je crois qu'on ne construit pas un "modèle pour les petites filles" en se limitant à montrer une héroïne en jupette qui casse des gueules pendant 3 scènes d'action. Le personnage en lui-même et son parcours dans le film doivent être inspirants.

Le problème de Wonder Woman c'est que son cheminement est celui d'une gamine au sortir de l'enfance qui découvre qu'elle suscite une nouvelle forme d'intérêt et qu'elle doit observer des restrictions nouvelles. Ne t'extasie pas devant un bébé, range tes jouets, ne t'habille plus comme avant ("pour paraitre moins remarquable"), et si un vieux te dit de la fermer et de quitter la pièce parce que tu es une femme, c'est clairement un gros con mais tu dois quand même la fermer et quitter la pièce.

Diana subit le scénario, bien que personnage-titre elle n'est pas moteur de l'intrigue. Elle dépend du bon vouloir du Capitaine Trevor qui la conduit d'un endroit à l'autre, la fait rentrer dans le moule de ce nouveau monde et calme ses ardeurs lorsqu'elle veut, à juste titre, s'insurger contre certains de ses aspects les plus néfastes ou prendre les choses en main. Ce désamorçage de ses vélléités d'action et de réaction, la conduit à ne jamais s'opposer frontalement mais, telle une enfant, à désobéir en cachette.

Il n'y a que face à des ennemis formellement identifiés comme tels qu'elle est autorisée à donner la pleine puissance de ce qu'elle est. Il n'y a que sur le No Man's Land qu'elle peut faire bouger les lignes, pour le reste elle doit se plier aux règles d'un monde et d'un film où elle est la seule femme à exprimer une volonté propre.

C'est délicat en tant qu'homme de définir ce que doit être le féminisme mais pour moi ce film c'est le féminisme tel qu'il est toléré par les gens qui ne sont pas féministes.

Dans la même rubrique :


Social Justice Papa #1 : Vaiana

Commentaires :