Le problème avec ... Dexter

Fin de saison oblige, on voit publier un peu partout des bilans et autres rétrospectives sur Dexter. Je ne déroge pas à la règle, à ceci près que l'article arrive trois semaines après tout le monde. Ce retard s'explique par un curieux phénomène se répétant année après année: je commence la saison plein d'espoir puis j'abandonne aux alentours du 7 ou 8ème épisode. Au mois de décembre je vois publier un peu partout des bilans ... qui me rappellent que si je veux commencer la prochaine saison plein d'espoir et ainsi perpétuer le cycle, je dois d'abord terminer celle qui vient de s'achever.

Cette année, j'avais beaucoup aimé le pilote parce qu'il repartait sur un arc prometteur esquissé en fin de saison précédente. Je n'en n'avais rien à carrer que Debra ait surpris son frère en plein meurtre (suffit d'avoir lu le premier bouquin pour savoir qu'elle le prend très bien et l'accepte sans broncher), rien à battre de la mort de Mike, et encore moins du russe aux cheveux gris aperçu dans son château en Ukraine. Non, mon regain d'intérêt pour la série reposait cette année sur ... tadaaam : l'obsession de Louis pour les pièces à conviction de l'affaire du Ice Truck Killer. C'était génial, enfin un nouveau taré, retors et chelou, dans l'entourage proche de Dexter. On n'avait pas eu ça depuis Lila! Un vrai retour aux sources ... Quelle clairvoyance! A posteriori je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer. C'était évident que le stagiaire et ses hobbies malsains ne faisaient pas le poids face à la vengeance d'un mafieux russe ou un peu plus tard dans la saison aux amours de Dexter et Poison Ivy, mais ça reflète ce qui stigmatise le déclin de la série depuis la saison 4: l'abandon des ennemis intimes de Dexter au profit des grands méchants.

Test légende

Si on liste les principaux antagonistes de Dexter à chaque saison cela nous donne: Brian, Lila, Miguel Prado, Trinity Killer, Jordan Chase et Travis Marshall/Professeur Gellar. C'est à dire du point de vue de Dexter: son frère, sa maitresse, son confident, un tueur en série célèbre, le gourou d'une secte, un tueur schizophrène s'inspirant de la Bible pour provoquer l'apocalypse ... auxquels on peut désormais ajouter (bien qu'il ne soit pas vraiment le principal méchant de la saison) un parrain mafieux ukrainien über-classe. Vous situez le changement? Depuis quatre ans Dexter se retrouve à affronter chaque saison le nouveau super-vilain de l'année tout droit sorti d'une galerie de vilains improbables que ne renierait aucun super-héros.

Le personnage a été littéralement retourné sur lui même: ce n'est plus un psychopathe qui essaie de canaliser ses pulsions en se raccrochant aux bribes de conscience morale qui lui ont été inculquées, maintenant à l'inverse, il est devenu une sorte de "vigilante" qui poursuit les criminels notoires en mettant à profit ses envies de meurtres. Exactement ce que Miguel Prado voulait être ... A un moment Dexter a arrêté d'attendre d'être submergé par ses pulsions pour se mettre en chasse, et a commencé à éliminer tous les criminels notoires qui lui passaient à portée de main, sans en ressentir le besoin "physique". Les mises à mort ne sont plus vraiment rituelles, on se permet des écarts de mise en scène, et ressemblent plus à des exécutions, vite fait bien fait.  Le plus gênant est que ça s'est fait sans réelle progression ni travail sur la psychologie de Dexter, le but était de faire un peu plus sensationnel chaque année avec des meurtres très graphiques et des situations overzetop (l'éclipse en fin de saison 6 ...). Je regrette les débuts beaucoup plus intimistes où les antagonistes de Dexter lui étaient lié personnellement. Je préférais quand il affrontait ses ennemis personnels et intérieurs qui s'avéraient être des personnifications maléfiques de concepts sociaux (retenez-moi je m'enflamme) qui lui étaient totalement étrangers : les liens du sang, le sexe, la confiance/l'amitié plutôt que des agresseurs sortis de nulle part pour détruire l'humanité.

 

De ce point de vue là, cette saison 7 est moins décevante. Si Louis est évacué au bout de 3 épisodes, le grand mafieux n'en tiendra pas plus de 9, et la fin de saison est toute entière dévouée à des ennemis proches: Hannah et Laguerta. La première à le cul entre deux chaises: c'était une vénéneuse empoisonneuse avant de rencontrer Dexter et entre à ce titre dans la galerie des freaks, mais elle devient une intime, voire la plus intimes de tous, plus intime que Rita, Lila ou Lumen. Entre elle et Dexter, point de secrets, pas de méfiance et plus de code de bonne conduite. La seconde se réveille après 6 saisons et demi d'intrigues bouches-trou au cours desquelles elle s'est montrée tour à tour protectrice ou manipulatrice vis-à-vis de Dex et surtout de sa soeur. Leur face à face avec le rôle-titre avait finalement quelque chose d'un retour aux sources, un arrière goût de saison 2, quand Dexter tentait d'échapper à la fois à l'emprise de Lila et aux soupçons de Doakes. Tout est loin d'être parfait dans le dénouement de cette septième saison, notamment dans le face à face final. Là encore, il suffit d'avoir lu le premier bouquin pour se douter que Laguerta va mal finir dès qu'elle commence à trop s'intéresser à Dexter. L'hésitation de Debra dans la scène du conteneur fonctionne difficilement quand on sait qu'une saison supplémentaire est prévue. Et dans le reste de l'épisode, la mise en place de nouveaux (ou pas) arcs pour la saison prochaine semble faite à l'arrache autour d'une table à la soirée chez Batista mais au moins on n'a pas eu de sacrifice de bébé au sommet d'un gratte-ciel pendant une éclipse. Cette fois on a lavé son linge sale en famille, ça s'est régle dans le sang entre quatre yeux au fond d'un container rouillé, à la Dexter quoi. Sur la forme c'était bon, reste à retrouver le fond, l'ambiance glaçante qui prend aux tripes et qui s'est perdu quelque part entre la deuxième et la troisième saison.

Alors qu'espérer de la saison 8? Que ce soit la dernière déjà. Qu'elle casse un peu le rythme pépère et le statu quo. J'aurais aimé voir Dexter fuir, partir en cavale avec Hannah, pourchassé par ses anciens collègues, Deb en tête. Visiblement ça ne sera pas le cas mais la mort de Laguerta ne restera sans doute pas sans conséquences et la fratrie Morgan devra forcément faire face à une enquête poussée de toute la clique de la Miami Metro. Peut-être même que Batista va laisser tomber son resto et revenir pour mener l'équipe. De l'autre côté de l'échiquier on a Hannah qui est bien en cavale, mais seule, et qui reviendra forcément dans l'intrigue. Quand, comment, dans quel sens? Aucune idée. Et puis il y a la nécessité de clore l'histoire pour de bon. Je doute que Dexter meure, mais j'espère qu'ils nous feront une vraie fin, la situation n'est pas tenable pour une fin à la Soprano "l'histoire continue mais on arrête de regarder". Je mise sur ce fameux départ en cavale pour clore la série. 

Dans la même rubrique :


Le problème avec ... Game of Thrones

Le problème avec ... Deadpool

Commentaires :